01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Rajeunissement de l'intimité Féminine - Médecine Esthétique Paris

Zones

Rajeunissement de l’intimité féminine

On distingue plusieurs problèmes esthétiques liés à l’intimité féminine : une atrophie vaginale et vestibulaire (sécheresse vaginale), un syndrome urogénital, un défaut d’hydratation vulvo-vaginale, une dyspareunie (douleurs à l’entrée du vestibule et du vagin), une incontinence urinaire, un affaissement du vagin.

On distingue plusieurs problèmes esthétiques liés à l’intimité féminine : une atrophie vaginale et vestibulaire (sécheresse vaginale), un syndrome urogénital, un défaut d’hydratation vulvo-vaginale, une dyspareunie (douleurs à l’entrée du vestibule et du vagin), une incontinence urinaire, un affaissement du vagin.

Indications

On distingue plusieurs problèmes esthétiques liés à l’intimité féminine :

  • Une Atrophie vaginale et vestibulaire (sécheresse vaginale)
  • Un syndrome urogénital
  • Un défaut d’hydratation vulvo-vaginale
  • Une dyspareunie (douleurs à l’entrée du vestibule et du vagin)
  • Une incontinence urinaire
  • Un affaissement du vagin

Radiofréquence Fractionnée

  • 30 min

  • 1080 € la zone

  • 12 à 18 mois

La technique de la radiofréquence fractionnée

La radiofréquence fractionnée est une technique en médecine esthétique permettant de traiter les troubles de l’intimité féminine via des impulsions d’énergie. Cette technique très efficace et recommandée par une enquête américaine, elle permet de satisfaire des femmes souffrant de troubles vaginales.

Pour effectuer un traitement de radiofréquence fractionnée, le praticien utilise un laser spécifique, très utilisé en gynécologie ainsi qu’en dermatologie. Le laser vaginal délivre de petits impacts de 200 microns dans l’intérieur du vagin, sur ses parois. Ces impulsions lasers servent à stimuler la régénération des tissus cutanés. 

Les ondes envoyées sont peu invasives et n’ont absolument aucun effet secondaire. D’ailleurs, seuls 5 à 6 % du tissu vaginal est réellement touché par le traitement. Cela suffit à résoudre de nombreuses pathologies gynécologiques et à contribuer au rajeunissement vaginal. 

De façon plus concrète, le laser crée des micro-brûlures sur les parois intimes. Ces dernières sont donc contraintes de se régénérer, ce qui a un effet de stimulation cellulaire. Dès lors, les tissus augmentent leur production de fibroblastes et de collagène, ce qui a tendance à les épaissir. Ainsi, les parois vaginales retrouvent l’aspect qu’elles avaient autrefois, avant la ménopause ou lorsqu’elles étaient plus jeunes. La muqueuse, elle aussi, se voit considérablement épaissie et renforcée. En ce sens, la radiofréquence fractionnée permet également de rééquilibrer la flore vaginale, d’où une diminution des symptômes de sécheresse et une meilleure lubrification.

Concrètement, comment se déroule le traitement ?

Avant toute chose, le praticien réalise une première consultation. Durant ce rendez-vous préalable, il écoute les attentes de la patiente et fait le point avec elle sur ses symptômes, son état anatomique vulvaire et vaginal, ainsi que son stade hormonal (Est-ce un traitement à la suite d’une grossesse, après la ménopause… ?). Après avoir pris tous les renseignements nécessaires, il donne son diagnostic à la patiente et la renseigne sur la démarche à suivre. Le déroulement de l’acte, la technique et le nombre de séances nécessaires sont alors clairement exposées à la patiente. C’est un instant propice aux questionnements, pour qu’aucune zone d’ombre ne subsiste quant au traitement de cette partie intime.

L’intervention au laser est un acte indolore, qui consiste à délivrer des ondes d’énergie via une centaine de micro-aiguilles dans les tissus de la paroi vaginale, à 1 ou 2 mm de profondeur. Pour cela, une sonde est introduite dans le fond du vagin. Ce processus ne crée absolument aucune douleur. Puis, au fur et à mesure de l’intervention, le praticien retire progressivement la sonde, ce qui permet de traiter peu à peu toute la longueur du vagin. Les ondes envoyées sur les tissus provoquent une chaleur (environ 47°), qui va permettre de raffermir les tissus conjonctifs et de régénérer en profondeur la muqueuse vaginale. La radiofréquence permet aussi de rétablir la lubrification vaginale et de remodeler les petites lèvres. La séance est quasi indolore et n’engendre pas d’indisponibilité sociale.

Seule la partie externe du vagin est plus sensible. Ainsi, la puissance du laser est réduite sur la fin du processus, dans les derniers centimètres, pour éviter de provoquer une douleur trop forte sur les parties les plus innervées. Une légère sensation de gonflement passager peut être ressentie dans les heures suivantes.

Une séance de radiofréquence fractionnée est un processus rapide, qui ne dure que 5 à 10 minutes. 

Le traitement peut être renouvelé jusqu’à 3 fois, espacé d’1 mois, cela diffère selon les patients.

Quels résultats peut espérer la patiente ?

Si les résultats sont variables d’une patiente à une autre et d’une pathologie à une autre, de manière générale, le traitement satisfait 85 % des patientes souffrant de sécheresse à la suite de la ménopause. Les démangeaisons sont également réduites, ce qui permet à chaque patiente de retrouver une forte amélioration de sa sexualité et de sa qualité de vie à la suite de l’intervention.

Notons tout de même que cette technique au laser ne permet de traiter que les patientes présentant une incontinence urinaire légère à modérée.

+ En savoir plus

Besoins associés

Les questions posées

Aucune question trouvée...Posez la votre !

N’hésitez pas à nous faires part de vos questions en remplissant le formulaire ci-dessous. Nous ferons notre possible pour vous répondre dans les plus bref délais.

4.84/ 5 sur 141 avis

Clients vérifiés