01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo

16 avril 2020

Greffe de cheveux en Turquie : est-ce un bon choix ?

En France, la calvitie touche actuellement 4 millions d’hommes entre 20 et 50 ans, et durant la dernière décennie la transplantation capillaire n’a cessé de progresser. Si vous envisagez de réaliser une greffe capillaire, son traitement chirurgical peut représenter un budget très conséquent et les techniques les plus avancées vous permettront d’obtenir de meilleurs résultats. Se pose alors la question du choix de la clinique. Des milliers de candidats optent pour une greffe de cheveux à l’étranger. Parmi elles, 100 000 privilégient la Turquie, souvent qualifiée de paradis capillaire. Pourtant, les praticiens spécialisés dans l’implant capillaire et installés dans l’hexagone sont nombreux à proposer leur expertise. Alors pourquoi partir si loin ? La greffe de cheveux en Turquie, est-ce vraiment la bonne solution ? Vous trouverez tous les éléments de réponse dans cet article.

Comme tous les actes de chirurgie esthétique, le plus grand frein aux implants capillaires est le coût de l’opération. Et de ce point de vue, le tourisme médical présente des avantages financiers indéniables. Car même en intégrant les frais annexes occasionnés par le voyage (billets d’avion, hébergement, restauration, …), se rendre à l’étranger pour subir une greffe de cheveux permet de bénéficier à moindre coût de prestations médicales tout en voyageant. Cette situation profite particulièrement à la Turquie qui attire de plus en plus la clientèle francophone. Comment l’expliquer ?

Pourquoi la greffe de cheveux en Turquie est-elle moins chère ?

En matière d’implants capillaires, la réputation de la Turquie n’est plus à faire. Le pays a démontré, à l’international, sa maîtrise des techniques médicales esthétiques de pointe. Mais il a également su mettre en valeur son histoire et son patrimoine. La ville d’Istanbul concentre à elle seule de nombreux trésors culturels et historiques. Elle dispose aussi de cliniques locales ultra modernes, capables d’afficher des prix divisés par deux. Le Proche-Orient est donc devenu une solution intéressante qui permet d’associer greffe capillaire et plan de voyage. Mais pourquoi un tel écart de prix entre la France et la Turquie ?

La différence est possible pour quatre raisons principales. En Turquie :

  • la législation en vigueur diffère,
  • les salaires sont nettement moins élevés,
  • le coût de la vie relativement faible rend la destination très attractive et propice au tourisme.

En outre, le marché local en pleine expansion conduit les cliniques turques à proposer des tarifs toujours plus compétitifs pour des prestations forfaitaires quatre étoiles incluant les traitements, le voyage et l’hôtel. Ces séjours de luxe sans coûts supplémentaires n’ont aucune difficulté à capter une nouvelle clientèle qui se sent d’avantage accueilli comme un touriste que comme un patient.

Greffe des cheveux à l’étranger et tourisme : quels sont les risques ?

S’il est aujourd’hui très aisé de combiner tourisme et chirurgie capillaire, pouvoir bénéficier d’une hospitalisation à moindre coût ne doit pas occulter des questions primordiales. Certes ces formules économiques qui semblent ne présenter que des avantages sont très séduisantes, mais est-il prudent de se rendre dans une clinique étrangère sans l’avoir visitée au préalable ? De se laisser opérer par un chirurgien sans l’avoir jamais rencontré ? Et comment juger à distance de la faisabilité d’une intervention ? Que valent les pré-consultations à distance ?

Les offres commerciales grand standing se multiplient et sont accessibles sur Internet en un seul clic. Mais comment être sûr que ce qui est largement mis en avant sur les sites ou dans les brochures publicitaires correspond bien à la réalité ? Comment savoir si vous avez choisi un bon médecin qui a une expérience professionnelle signifiante ? Comment faire la différence entre déontologie médicale et pratique douteuse de la médecine basée sur une publicité mensongère ? Comment sera géré le suivi post-opératoire ? Autant d’éléments importants à considérer qui impactent la qualité des soins prodigués.

Greffe des cheveux en France : le choix de la santé ?

La calvitie peut être très embarrassante, voire franchement handicapante pour certains, et les implants capillaires apportent une solution esthétique et durable. Oui, partir en Turquie pour se faire greffer des cheveux est financièrement plus avantageux que ce qui est pratiqué en France mais Il ne faut pas oublier que la greffe capillaire est un acte médical et qu’en tant que tel elle induit des risques. Pourtant impossible d’affirmer que cet eldorado de la chirurgie esthétique ne représente aucun danger.

Pour faire un choix éclairé, sans doute faut-il aussi étudier les avantages d’une intervention en France. Cela concerne bien sûr tout ce qui vous fera défaut à l’étranger et qui a été abordé précédemment :

  • visite de la clinique,
  • rencontre avec le chirurgien,
  • diagnostic précis en temps présentiel et traitement adapté à votre profil,
  • garantie d’avoir des médecins qualifiés et formés,
  • examen et vérification des chartes qualité et des normes de sécurité,
  • questions détaillées sur les soins post- opératoires et le suivi du patient.

En d’autres termes, il s’agit de se poser les bonnes questions au regard de sa santé et d’avoir l’assurance de pouvoir trouver toutes les réponses à ses questions. Le gouvernement turc ayant durci la réglementation en interdisant la chirurgie capillaire en dehors des hôpitaux, le marché noir de la greffe des cheveux ne cesse de se développer. En misant sur la qualité dès le départ les risques sanitaires sont maîtrisés. Des arguments forcément en faveur de la France.

4.84/ 5 sur 141 avis

Clients vérifiés