01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Comment stopper la chute de cheveux chez les hommes ? - Comment stopper la chute de cheveux chez les hommes ? - Phoenix Esthetic
Comment stopper la chute de cheveux chez les hommes ? - Comment stopper la chute de cheveux chez les hommes ? - Phoenix Esthetic

17 septembre 2021

Comment stopper la chute de cheveux chez les hommes ?

La chute de cheveux chez l’homme atteint environ 50% des hommes âgés de 50 ans ou moins. La calvitie conduit à une modification en profondeur de la physionomie, qui marque avec précision le passage du temps, et que beaucoup d’hommes vivent particulièrement mal.

Il est cependant possible de ralentir, et même dans certains cas de stopper la chute de cheveux. Pour cela, il convient d’utiliser certains moyens bien précis, que nous allons vous révéler dans cet article.

1. Quelles sont les étapes de la calvitie ?

L’alopécie (autre nom de la chute de cheveux) conduit généralement à la calvitie de façon assez rapide ; c’est pourquoi il est conseillé de prendre le problème en main très rapidement.
En consultant votre médecin généraliste, vous aurez la possibilité de suivre un traitement qui permettra de ralentir le processus de la calvitie.

L’alopécie androgénétique (la plus fréquente des alopécies, due à un dérèglement hormonal)  conduit à une calvitie en sept étapes : tout d’abord, les effets sont presque invisibles. Puis les tempes et le front se dégarnissent progressivement. Le sommet du crâne commence également à se dégarnir, c’est le début de l’”effet tonsure”. 

C’est à ce moment qu’il est recommandé, pour ceux qui le souhaitent, de mettre en place les démarches pour effectuer une greffe de cheveux FUE.

Par la suite, la tonsure s’élargit. Les zones touchées par la calvitie, c’est-à-dire le front, les tempes et le vertex, se rejoignent.

A la fin du cycle, les trois zones sont tout à fait dégarnies. La calvitie est bien établie. Un fin duvet subsiste sur le crâne, qui disparaît avec le temps. 

Le traitement de calvitie peut être une option intéressante à ce stade ; attention cependant à prendre en compte les effets secondaires de ces traitements.

2. Quels sont les facteurs d’une chute de cheveux ? Hérédité, stress …

L’alopécie est généralement due à un dérèglement hormonal. C’est ce que l’on appelle l’alopécie androgénétique.

Si le terrain génétique est favorable, le follicule pileux au sommet du crâne va être particulièrement sensible aux hormones mâles (les androgènes), notamment la dihydrotestostérone que l’on appelle DHT.

La DHT contribue à accélérer le cycle de pousse du cheveu ; sous son action, un cycle qui dure entre 4 et 7 ans est réduit à quelques mois. En quelques années, les hommes victimes d’alopécie épuisent leur capital capillaire.

La chute de cheveux peut avoir d’autres raisons. On observe de plus en plus d’alopécies dues à un événement précis qui a généré une certaine dose de stress. 

En général, la chute survient environ trois mois après l’élément déclencheur.

Par ailleurs, on a également constaté qu’une alimentation pauvre en vitamines et en fer avait des effets nocifs sur la santé des cheveux.

Enfin, certains événements qui génèrent un bouleversement hormonal, comme la ménopause ou un accouchement chez la femme, peuvent également être des facteurs d’alopécie. 

3. L’échelle de Norwood-Hamilton

L’échelle de Norwood Hamilton a été initiée dans les années 50 par le Docteur Hamilton. 

Celui-ci effectuait des études au sein de prisons et a été surpris par la différence entre deux jumeaux, dont l’un avait été castré et pas l’autre.

Le jumeau castré avait une chevelure intacte ; en revanche son frère avait perdu ses cheveux. 

Or, en subissant un traitement à base de testostérone, le prisonnier castré commença lui aussi à perdre les cheveux.

Cette observation est à l’origine d’une explication scientifique : les hormones mâles ont une influence sur l’alopécie.

Cette théorie a été vérifiée et développée par le Docteur Norwood, qui a établi une échelle de sept stades de calvitie.

  • stade 1 : les effets de la calvitie sont presque invisibles
  • stade 2 : dégarnissement des tempes et du front
  • stade 3 : développement du dégarnissement sur les tempes et sur le front, le sommet du crâne (vertex) se dégarnit également. 

Si vous souhaitez mettre en place une greffe de cheveux FUE, le stade 3 est le moment idéal. En effet, vous avez encore assez de cheveux sur la nuque pour que le prélèvement dans la zone donneuse soit efficace.

  • stade 4 : développement de l’effet “tonsure”
  • stade 5 : les trois zones concernées par la calvitie se rejoignent
  • stade 6 : le crâne est entièrement dégarni
  • stade 7 : la calvitie est terminée.

4. Les traitements contre la chute de cheveux

Si vous constatez les débuts d’une chute de cheveux conséquente, et que vous souhaitez prendre en main le problème, le médecin le plus adapté sera un dermatologue.

Il pourra vous prescrire deux types de traitements médicamenteux : 

  • le minoxidil : il s’agit d’un traitement topique, c’est-à-dire qu’il est directement appliqué sur la peau. Ce traitement favorise la circulation du sang dans le follicule pileux. Les nouveaux follicules sont donc renforcés et les cheveux qui repoussent sont en meilleure santé. 

Il faut appliquer le minoxidil deux fois par jour ; il s’agit d’un traitement à vie.

Certains hommes ressentent des effets secondaires tels que des rougeurs ou des démangeaisons.

  • Le finastéride : ce traitement médicamenteux joue sur la production de la DHT et de ce fait rétablit parfois le cycle capillaire. Il est cependant important de noter que plusieurs patients, victimes d’effets secondaires graves, se sont constitués en association pour mettre en avant les problèmes que peut engendrer la prise de finastéride : dépression, envies suicidaires, troubles de la libido … les praticiens ont l’obligation d’évoquer ces effets secondaires s’ils le prescrivent à leurs patients.

Il existe aussi des traitements esthétiques, très efficaces, qui permettent de ralentir la chute de cheveu et booster e cuir chevelu : les LED capillaires et la mésothérapie capillaire.

Articles en rapport

4.84/ 5 sur 153 avis

Clients vérifiés