01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Comment arrêter un début de calvitie ? - Comment arrêter un début de calvitie ? - Phoenix Esthetic
Comment arrêter un début de calvitie ? - Comment arrêter un début de calvitie ? - Phoenix Esthetic

17 septembre 2021

Comment arrêter un début de calvitie ?

Vous faites face à un début de calvitie ? Cette situation vous gêne et vous vous demandez comment stopper la chute des cheveux ? Rassurez-vous, il est possible de réguler la situation. Voici un zoom sur les différentes solutions à mettre en place pour faire face à un début de calvitie.

1. Comment savoir si on a un début de calvitie ?

Perdre ses cheveux est un processus parfaitement normal et courant. Saviez-vous que nous perdons environ cent cheveux par jour, soit l’équivalent d’une grosse poignée ? Dans un cycle classique, les cheveux se renouvellent naturellement et les cheveux tombants sont remplacés. 

Si vous perdez plus de cent cheveux par jour pendant plus de deux mois, vous souffrez peut-être d’alopécie, c’est-à-dire de perte de cheveux trop importante. Il est alors temps de consulter un généraliste.

Il est préférable de s’y prendre tôt. En effet, si vous consultez à une période où les effets de la calvitie ne sont pas encore très visibles, votre médecin pourra vous indiquer des traitements adaptés qui retarderont la chute de vos cheveux.

2. Les stades de la calvitie par l’échelle de Normwood Hamilton

C‘est le docteur Hamilton, anatomiste qui exerçait dans les années 50 au Kansas, qui est à l’origine de cette échelle.

On savait, avant les études réalisées par le docteur Hamilton, que la calvitie avait une origine génétique. Hamilton a renforcé cette certitude, et mis en avant le rôle des hormones mâles dans le processus de perte des cheveux.

Le docteur Hamilton a créé une échelle des différents stades de la calvitie, qui a été revue et améliorée dans les années 70 par Norwood, chirurgien spécialisé dans la greffe de cheveux.

Cette échelle est encore couramment utilisée.

Elle met en relief sept stades de la calvitie, du stade 1 (où la calvitie est presque invisible) jusqu’au stade 7 (où le patient est parfois intégralement dégarni).

On observe avec cette échelle que la calvitie commence en général par les tempes et le front ; c’est en général au stade 3 de la calvitie, quand celle-ci est bien avancée, que la greffe de cheveux est la plus indiquée.

A partir du stade 4 de la calvitie, les effets s’accélèrent et il est de plus en plus compliqué de prendre un patient en charge.

C’est pourquoi il est conseillé de se rendre sans attente chez son médecin traitant dès que l’on constate les effets d’une calvitie.

3. Les causes de la calvitie

  • Alopécie androgénétique

La calvitie est le plus souvent d’origine héréditaire. Elle résulte généralement d’une alopécie androgénétique, c’est-à-dire d’une perte de cheveux transmis par les chromosomes (le plus souvent l’origine est à chercher du côté de la mère).

Les hormones mâles subissent un léger dérèglement, et on constate l’apparition d’une hormone supplémentaire, la DHT.

Or, cette hormone peut avoir des influences directes chez certains hommes sur le cycle des cheveux. 

En accélérant artificiellement le cycle, elle favorise la calvitie précoce.

  • Hygiène de vie inadaptée

Il est de plus en plus fréquent de constater des liens entre hygiène de vie inadaptée et calvitie. 

Le mode de vie contemporain expose hommes et femmes à un stress ambiant qui peut conduire à certains effets secondaires, notamment une perte de cheveux.

Par ailleurs, les études mettent en exergue le lien entre des cheveux en bonne santé et une alimentation riche en fer et en vitamines.

C’est pourquoi votre médecin vous proposera peut-être un traitement de calvitie à base de vitamines B.

  • Alopécie saisonnière

Certains hommes constatent des pertes de cheveux régulières à l’arrivée de l’automne. Un léger problème qui se résout souvent naturellement.  Une cure de fer et un rythme de vie reposant permettent généralement un retour à la normale.

4. Que faire contre la calvitie précoce ?

La calvitie commence en général à la fin de la trentaine : 13% des français entre 25 et 35 ans déclarent souffrir des premiers signes de calvitie.

Les hommes sont plus nombreux à être concernés par ce problème que les femmes : un homme sur quatre est concerné par la question. 

20% des hommes déclarent souffrir de maladie à vingt ans. Il s’agit alors de calvitie précoce : pour lutter contre ses effets vous pouvez bien sûr envisager une greffe de cheveux à condition d’être majeur ; vous pouvez également commencer par suivre des traitements médicamenteux comme le minoxidil ou esthétique comme la mésothérapie capillaire.

Attention, ne perdez pas de temps : à partir d’un certain stade, il devient complexe de greffer des implants. 

5. Quelles sont les maladies qui provoquent une calvitie ?

L’alopécie androgénétique n’est pas à proprement parler une maladie.

En revanche, la pelade, une maladie de peau relativement fréquente à l’adolescence, peut conduire à une perte de cheveux.

L’alopécie peut également être la cause de maladies sous-jacentes (lupus, hyperthyroïdie), c’est pourquoi il est important de consulter rapidement lorsque l’on y est confronté.

6. A quel moment faire une greffe de cheveux quand on a une calvitie ?

Idéalement, il est conseillé d’agir au stade 3 de l’échelle de Norwood. C’est en effet à ce moment que les implants seront les plus efficaces.

Par la suite, l’avancée de la calvitie s’accélère et il est parfois plus complexe d’intervenir. 

Nous vous conseillons donc, dès que vous constatez les effets d’une calvitie, de vous orienter au plus vite vers une clinique spécialisée si vous envisagez cette opération.

Articles en rapport :

4.84/ 5 sur 153 avis

Clients vérifiés