01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Est-ce que la calvitie se soigne ? - Est-ce que la calvitie se soigne ? - Phoenix Esthetic
Est-ce que la calvitie se soigne ? - Est-ce que la calvitie se soigne ? - Phoenix Esthetic

17 septembre 2021

Est-ce que la calvitie se soigne ?

La calvitie touche chaque année un nombre très important d’hommes. Une étude IFOP a montré que les hommes sont de plus en plus nombreux à souffrir d’une perte de cheveux : 20% des hommes déclarent être victimes d’alopécie.

La perte de cheveux (alopécie) peut être une épreuve difficile à supporter pour certains. Mais est-ce que la calvitie se soigne ?

1. Comprendre l’alopécie androgénique

L’alopécie androgénétique est la principale cause de la calvitie en France. Elle touche 15% des hommes âgés de 20 ans, environ 30% des hommes âgés de 30 ans, et un homme de 50 ans sur deux.

Le mot alopécie vient du latin alopex, renard, car ce dernier perd abondamment sa fourrure à chaque printemps. L’alopécie androgénétique, liée à un dérèglement hormonal, dépend donc étroitement de votre capital génétique.

Si vous souffrez d’une calvitie, peut-être faut-il en chercher la cause du côté de votre père ou de votre grand-père. A noter que des études récentes imputent la cause de la calvitie aux chromosomes X, transmis en plus forte quantité par la mère. 

Si les traces de calvitie sont nombreuses du côté de votre mère, vous êtes malheureusement sensiblement plus exposé à être victime de calvitie.

L’alopécie androgénétique n’est pas douloureuse et ne présente pas réellement de danger ; il est cependant recommandé, si vous êtes victime de calvitie, de protéger votre crâne du soleil. En effet, votre peau du crâne est fragilisée et les rayons UV peuvent être plus dangereux. 

Outre cet effet secondaire, la calvitie présente un inconfort esthétique qui conduit un certain nombre d’hommes à envisager une greffe de cheveux FUE. 

Cette solution peut se révéler d’autant plus judicieuse qu’il n’existe pas à proprement parler de traitement de calvitie.

Les traitements mis sur le marché permettent de ralentir le processus mais pas de l’annuler complètement.

2. Calvitie héréditaire : la principale cause

L’alopécie est liée à un dérèglement hormonal : les androgènes, c’est à dire les hormones mâles, et plus particulièrement le testostérone, se transforment parfois en une autre hormone, la DHT, sous influence d’un enzyme, la 5 alpha réductase.

La DHT contribue chez certains hommes à accélérer les cycles capillaires. 

Une fois ces cycles terminés, les cheveux s’affaiblissent et s’affinent jusqu’à devenir un très fin duvet puis par disparaître complètement. 

Chez la femme, le processus d’androgénétie génétique est moins courant, mais peut aussi avoir des conséquences gênantes. 

Plus diffuse, la calvitie héréditaire féminine est cependant très perturbante pour celles qui sont touchées. 

3. Les autres causes

La calvitie peut être liée à d’autres causes que la génétique. Ainsi, l’alopécie saisonnière qui a lieu en général en automne correspond à une perte de cheveux pendant une période donnée. Puis les cheveux retrouvent un cycle normal.

Certaines maladies de peau comme la pelade peuvent également conduire à une calvitie dans certains cas. 

  • La pelade est une maladie de peau qui conduit généralement à la perte des cheveux. Cette maladie arrive même aux enfants. La pelade se traite avec des médicaments à base de lotions dermocorticoïdes. Le cheveu peut alors repousser, mais repousse généralement blanc. Les dermatologues peuvent pratiquer en cas de pelade une dermatoscopie. Les cheveux d’une personne victime de pelade sont facilement identifiables : ils ressemblent à des points d’exclamation, c’est-à-dire qu’ils sont rétrécis à la base. 
  • Chez les femmes, le traitement contraceptif, souvent à base de progestérone, peut conduire à une hyperandrogénie. Ce traitement peut conduire à un légère augmentation des hormones mâles et donc à une alopécie.
  • Certains traitements très lourds comme une radiothérapie conduisent également à une alopécie temporaire : les femmes qui suivent ce traitement perdent généralement leurs cheveux pour une durée de trois mois.

4. Comment apparaît-elle ? Les étapes

Les professeurs Norwood et Hamilton ont distingué sept cycles dans la calvitie.

Ils ont donc défini ce que l’on appelle couramment “l’échelle de Norwood”.

Les sept cycles peuvent résumés ainsi :

  • Premier cycle : les effets de la calvitie sont presque invisibles
  • Deuxième cycle : recul au niveau des golfes.
  • Troisième cycle : recul profond au niveau des lignes frontales. C’est à ce stade que l’on peut parler de calvitie et que l’on peut commencer à envisager une greffe de cheveux.
  • Quatrième cycle : Recul de la ligne frontale
  • Cinquième cycle : Les cheveux sont de moins en moins denses entre la ligne frontale et le vertex.
  • Sixième cycle : La zone entre le front et le vertex a également perdu ses cheveux.
  • Septième cycle : stade le plus avancé. La plupart des hommes ont une couronne de cheveux, certains sont complètement chauves.

5. Les traitement contre la calvitie

Les traitements médicaux permettent de redonner une bonne santé à vos cheveux, de ralentir leur chute et d’accélérer leur repousse.

Pour pallier la perte de vos cheveux, vous pouvez envisager une greffe de cheveux FUE. Cette opération simple et rapide à mettre en place consiste à prélever des greffons dans une zone donneuse (la nuque) et à les implanter dans une zone receveuse. Les effets sont visibles au bout de trois mois.

La mésothérapie est un autre traitement de médecine esthétique qui consiste à injecter des polyvitamines dans le cuir chevelu. 

Deux mois après le traitement, la chute des cheveux ralentit visiblement, et on observe parfois une repousse.

Articles en rapport

4.84/ 5 sur 153 avis

Clients vérifiés