01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Greffe de cheveux pour cheveux afro - Greffe de cheveux pour cheveux afro - Phoenix Esthetic
Greffe de cheveux pour cheveux afro - Greffe de cheveux pour cheveux afro - Phoenix Esthetic

20 mai 2021

Greffe de cheveux pour cheveux afro

Les personnes ayant des cheveux afro sont loin d’être épargnées par l’alopécie. A l’image de leurs homologues qui possèdent des cheveux européens, ils peuvent envisager une intervention chirurgicale pour retrouver une chevelure avantageuse.

Après avoir indiqué les origines de la chute de cheveux crépus, bouclés ou frisés, nous énonçons les traitements qui permettent d’y remédier.

Définition de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux désigne une technique d’implantation de cheveux dans le cuir chevelu. Cette intervention réalisée sous anesthésie locale consiste à prélever les propres cheveux du patient dans la couronne. Là où ils sont programmés pour se renouveler naturellement, dans le but de les redistribuer dans les zones appauvries.

Si on en tire principalement profit pour solutionner des calvities héréditaires, la greffe capillaire permet aussi de redensifier des zones dégarnies après certaines maladies du cuir chevelu, faire disparaître certaines cicatrices, ou corriger des pertes de cheveux induites par des pratiques de coiffure agressives.

Pourquoi la greffe de cheveux afros est-elle différente ? 

Parmi les cheveux afros, on distingue notamment le type 4b qui a la singularité de s’enrouler sur lui-même, et le type 4c, à l’origine d’une chevelure particulièrement sèche.

De manière générale, les cheveux crépus sont épais et denses, des caractéristiques que les chirurgiens esthétiques doivent prendre en compte lorsqu’ils procèdent à une transplantation capillaire.

C’est en particulier l’incurvation des cheveux sous le cuir chevelu et leur relative vulnérabilité qui rendent l’intervention plus complexe. Une courbure plus marquée que celle des cheveux raides, qui, de surcroit, peut sensiblement différer entre des patients aux cheveux afros.

Ainsi, le chirurgien doit faire preuve d’une grande minutie au moment de la récolte des greffons mais également se préoccuper rigoureusement de l’angle de réimplantation.

Pour toutes ces raisons, faire appel à un praticien expérimenté dans la greffe de cheveux africains demeure largement conseillé pour se prémunir de résultats décevants.

Quelles sont les causes de la chute de cheveux crépus, bouclés, frisés

Chez un certain nombre de patients d’origine afro, la perte de cheveux est occasionnée par des problèmes hormonaux, des régimes alimentaires déséquilibrés ou encore des périodes de stress intense.

Elle est aussi susceptible d’être d’origine héréditaire, comme peuvent être en victimes beaucoup d’hommes et de femmes d’origine européenne. A cela s’ajoute des chutes de cheveux plus localisées – fréquemment au sommet du crâne – induites par certaines pratiques agressives.

Nous songeons tout d’abord à la mise en œuvre d’un défrisage, reconnu pour fragiliser le cheveu à long terme et perturber la repousse capillaire. Ce sont également des habitudes de coiffure afro telles que la création de tresses et la pose de rajouts.

Les résultats probants qu’ils permettent d’obtenir les ont clairement démocratisés, cela étant ils ne sont pas sans conséquences sur la santé capillaire. Effectivement, ces pratiques entraînent une traction au niveau du cuir chevelu

(alopécie de traction), elles sollicitent excessivement le follicule pileux et accélèrent sa chute.

La réalisation d’un bilan médical préopératoire est indispensable d’avant d’envisager la programmation d’une chirurgie d’implants capillaires. Ce bilan s’avère primordial pour comprendre les origines du dégarnissement capillaire, et déterminer les éventuelles solutions permettant d’y remédier.

Quelles sont les solutions existantes ?

  • La technique FUE

Dans le cadre de cette transplantation capillaire, il s’agit d’extraire à l’aide de micropunches des unités folliculaires pour les réimplanter sur les zone dégarnies, telles que  le sommet du crâne par exemple, ou au niveau des tempes et golfes frontaux. Si l’incurvation caractéristique des cheveux afros ne fait pas de la FUE la technique privilégiée, elle peut tout de même donner satisfaction à ceux qui désirent porter des cheveux courts et sont seulement touchés par une alopécie réduite et peu évolutive au moment de l’intervention. En savoir plus sur la greffe de cheveux FUE à Paris

  • La technique FUT

Pour les demoiselles dont les cheveux présentent au moins une longueur d’un centimètre, la FUT, technique de micro-transplantation folliculaire avec bandelettes, constitue une alternative attractive. Les greffons sont prélevés dans la zone donneuse, à l’arrière de la tête, et la cicatrice peut être rapidement masquée dès la repousse des cheveux. De plus, cette technique de greffe n’a pas grande incidence sur la densité de la zone donneuse.

  • La technique FUS 

Le plus fréquemment, les patients ayant des cheveux crépus ou frisés plébiscitent la méthode par segmentation d’unités folliculaires sous microscope, la technique de greffe de cheveux FUS. Après la récolte des greffons, l’opérateur procède à l’implantation au niveau de la zone dégarnie d’un à trois cheveux dans chaque orifice pilo-sébacé. Cette méthode d’implants capillaires requiert un rasage de cheveux avant l’intervention. Environ 2000 cheveux par séance peuvent être implantés au moyen de cette technique, ce qui en fait un traitement très efficace pour lutter contre les calvities les plus avancées. 

  • La technique FUL

Il existe par ailleurs la technique FUL, un prélèvement par unités folliculaires à cheveux longs assimilable à la FUS qui ne contraint pas le patient à se raser. Le travail du chirurgien s’en voit aussi facilité, qu’il s’agisse de la sélection des greffons à partir de la zone donneuse ou de l’orientation des microgreffes.

Articles dans la même catégorie :

4.84/ 5 sur 153 avis

Clients vérifiés