01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo

2 novembre 2020

Quand faire une greffe de cheveux ?

La greffe capillaire est l’une des opérations de médecine esthétique les plus couramment pratiquées. En effet, la perte de cheveux est un événement très difficile à accepter, car il s’agit de l’une des caractéristiques les plus visibles de l’avancée de l’âge, et qu’elle modifie en profondeur la physionomie.

Avant de réaliser une implantation capillaire, voici quelques questions à se poser pour savoir s’il s’agit de la bonne décision.

Quand faire la greffe de cheveux ? Médecine Capillaire - Greffe de Cheveux FUE PARIS

Perte temporaire ou perte définitive ?

Le saviez-vous ? La perte de cheveux est un phénomène parfaitement naturel : Nous perdons en moyenne cinquante à cent cheveux par jour.

La greffe capillaire n’est pas destinée à pallier cette perte. La perte temporaire de cheveux leur permet en effet de se renouveler régulièrement et de se renforcer. Une greffe de cheveux peut alors entraîner un effet contraire à celui qui est recherché.

En revanche, si cette perte de cheveux temporaire vous affecte, il est parfaitement possible de consulter un médecin qui vous indiquera les solutions à apporter. Une perte de cheveux temporaire peut en effet être révélatrice de différents signaux : problèmes de thyroïde, carence en vitamines, manque de fer … ces problèmes se traitent sans qu’il n’y ait besoin de faire intervenir la médecine esthétique.

Il convient en revanche d’envisager une greffe capillaire dans le cadre d’une perte de cheveux définitive : calvitie précoce ou effets de l’âge, si les cheveux perdus ne doivent pas repousser, il est peut-être temps de passer à l’étape “médecine esthétique”.

Greffe de Cheveux FUE à Paris Photo avant après - Sans Cicatrices - Phoenix Esthetic Greffe de Cheveux FUE à Paris Photo avant après - Sans Cicatrices - Phoenix Esthetic

Quand passer à la greffe capillaire ?

Il n’y a pas de contre-indication avérée à une implantation capillaire : il est donc possible d’en réaliser une quel que soit son âge et la période de l’année. Il faut juste être en bonne santé. L’opération se réalise sous anesthésie locale, les effets secondaires sont très légers et vous pouvez reprendre votre activité rapidement après la greffe.

Comme nous l’avons vu, la greffe est uniquement recommandé aux pertes de cheveux définitives. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez vous lancer dans une implantation capillaire même si votre calvitie est très étendue. Certains grands chauves sont concernés : la greffe consiste à réimplanter une ligne frontale naturelle. C’est sur cette ligne que l’on se basera pour fixer ensuite les greffons.

Comment se déroule une greffe de cheveux ?

En centre de médecine esthétique, c’est la méthode par FUE (follicular unit extraction) qui est le plus couramment utilisée. Cette technique efficace et parfaitement sécurisée a fait ses preuves depuis de nombreuses années.

Très rapide et peu contraignante, la méthode par FUE est une technique de microgreffe, qui représente un investissement financier relativement faible par rapport au bénéfice obtenu.

Elle permet de traiter tous les cas d’alopécie androgénétique. Cette forme d’alopécie, la plus fréquente, est essentiellement due à des prédispositions familiales.

Dans un premier temps, vous aurez une consultation proposée par un médecin esthétique, qui étudiera vos antécédents, vous exposera le déroulé des opérations, et vous tiendra informé sur les précautions à prendre une fois la greffe réalisée.

Puis, l’opération proprement dite aura lieu. Il s’agit d’une méthode de transplantation de cheveux. Elle consiste à prélever à l’arrière de la tête des “greffons”, de quatre cheveux à l’aide d’un forêt, et à les implanter à la zone receveuse.

A noter que la zone où sont prélevés les cheveux est préalablement rasée. La cicatrisation de la zone donneuse est nettement plus rapide qu’avec les autres méthodes, en général les résultats sont parfaitement invisibles au bout de quelques jours.

Très peu invasive et simple à mettre en place, l’implantation capillaire FUE laisse très peu de cicatrices et représente un investissement raisonnable par rapport aux autres techniques.

C’est en général neuf mois après l’opération que l’on commence à constater les effets de la greffe capillaire FUE. Les cheveux implantés commencent en effet à repousser au bout de trois mois. Ces cheveux sont définitivement implantés et ne tomberont plus.

Greffe de Cheveux FUE à Paris Photo avant après - Sans Cicatrices - Phoenix Esthetic Greffe de Cheveux FUE à Paris Photo avant après - Sans Cicatrices - Phoenix Esthetic

Quels effets secondaires à une implantation capillaire ?

  • On constate parfois des petites croûtes à l’endroit de l’implantation capillaire. elles se détachent d’elles-mêmes spontanément en quelques jours (compter une dizaine en moyenne)
  • Des petits boutons peuvent également apparaître à cette zone.
  • Privilégiez les vêtements larges et pouvant s’enfiler par l’avant (chemises plutôt que des t-shirts)
  • D’une façon générale, il convient d’éviter tout frottement de la zone greffée : dormez en position surélevée (placez un oreiller sous votre nuque) et essayez de dormir en position semi-assise.
  • Il est possible que votre centre médical vous recommande des produits d’entretien particuliers pour les cheveux greffés. Suivez attentivement les indications qui vous ont été données à ce sujet. Cliquez ici pour en savoir sur comment dormir après une greffe de cheveux FUE.
  • Il est important, notamment, de laisser uniquement un filet d’eau couler pour nettoyer la zone greffée car les implants sont fragiles pendant le mois qui suit l’opération.
  • Evitez autant que possible le port d’un bonnet ou d’un casque de moto pendant les six semaines qui suivent l’opération. En revanche vous pouvez sans problème mettre un chapeau ou une casquette.
4.84/ 5 sur avis

Clients vérifiés