01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Greffe de cheveux : CHOI, FUE et autres techniques : les différences - Greffe de cheveux : CHOI, FUE et autres techniques : les différences - Phoenix Esthetic
Greffe de cheveux : CHOI, FUE et autres techniques : les différences - Greffe de cheveux : CHOI, FUE et autres techniques : les différences - Phoenix Esthetic

19 mai 2021

Greffe de cheveux : CHOI, FUE et autres techniques : les différences

De nos jours, les personnes qui souffrent psychologiquement de la perte de cheveux peuvent tirer parti de diverses techniques de greffe capillaire.

Encore faut-il qu’elles réussissent à identifier la méthode qui correspond le plus à leurs attentes ! En effet, il reste délicat pour les moins avertis de s’y retrouver parmi les différents acronymes d’implantation de cheveux, d’autant plus que la promotion se mêle souvent à l’information dans ce domaine.

Quelle différence entre CHOI, FUE et les autres procédés ? Nous vous aidons dans les prochaines lignes à y voir plus clair.

Technique FUE : Définition

  • a) Le principe de la greffe de cheveux FUE traditionnelle

On distingue tout d’abord la technique FUE (Follicular Unit Extraction, en français l’Extraction D’Unité Folliculaire), fréquemment appelée la greffe de cheveux sans cicatrice, par opposition à la FUT.

Convenant aux hommes comme aux femmes, elle permet de redensifier des zones dégarnies sans présenter un caractère invasif. Dans un premier temps, les follicules pileux sont extraits un à un sur la partie donneuse de la chevelure du patient. Ils sont préservés dans un environnement froid et humide durant plusieurs heures. Dans un second temps, le praticien place les greffons dans les pré-trous effectués au préalable, après avoir pris soin de réaliser une anesthésie locale de la zone de réimplantation. Cette technique d’extraction peut être assistée par ordinateur, on la qualifie alors de FUE robotisée.

  • b) Le principe de la greffe de cheveux FUE Saphir

Au cours d’une FUE traditionnelle, l’opérateur a généralement recours à un micro-punch en titane pour l’extraction des bulbes. Dans le cadre d’une FUE Saphir, il fait spécifiquement appel à des lames en saphir qui permettent de créer des canaux capillaires en forme de V, et non en forme de U comme c’est le cas à l’occasion d’une greffe de cheveux FUE traditionnelle. In fine, la greffe capillaire donne des résultats encore plus probants, puisqu’elle permet d’obtenir une plus forte densité et induit une meilleure cicatrisation. Pour ces raisons, cette technique d’implantation capillaire peut être définie comme une FUE optimisée.

  • c) Les avantages du FUE

En premier lieu, cette technique d’implantation des cheveux à l’atout de couvrir de grandes calvities.

Quand les greffons extraits de la zone donneuse ne sont pas en nombre suffisant, il est premièrement envisageable de prélever les poils du torse ou de la barbe du patient.

Si la méthode DHI (CHOI) n’est pas véritablement indiquée pour les personnes possédant des cheveux bouclés ou crépus, celle-ci a également l’avantage de donner des résultats convaincants sur tous les types de cheveux. En outre, ce type de greffe capillaire s’avère particulièrement efficace pour recouvrir des cicatrices. 

Technique CHOI : Définition

  • a) Le principe de cette greffe de cheveux

La technique CHOI est aussi appelée DHI (Direct Hair Implantation – en français l’Implantation Directe de Cheveux). Dans le cadre de cette transplantation capillaire, l’opérateur utilise un CHOI Pen ou un stylet implanteur DHI, petit instrument d’implantation de greffons ayant la forme d’un stylo conçu au début des années 90. Plusieurs éléments interconnectés composent le CHOI Pen, à savoir un tube, une aiguille et un dispositif à piston. Les follicules pileux sont implantés les uns après les autres dans les zones touchées par l’alopécie. L’aiguille du style CHOI est insérée dans le cuir chevelu à un angle précis de 40 à 45 degrés. Cette technique nécessite de la dextérité et une formation préalable, ainsi il est important pour les personnes intéressées de s’adresser à un praticien expérimenté et qualifié.

  • b) Les avantages du DHI – CHOI

Cette technique d’implant capillaire présente de nombreux avantages, ceci expliquant pourquoi elle trouve les faveurs de plus en plus de patients.

Tout d’abord, elle n’occasionne aucun saignement important et n’induit pas d’œdème. Ensuite, sa mise en oeuvre permet d’aboutit à une ligne frontale qui imite presque parfaitement une implantation naturelle. Vous êtes un candidat à cette transplantation capillaire mais redoutez de devoir vous raser en amont ? Rassurez-vous, rien ne vous contraint à le faire avant l’intervention !

Par ailleurs, le taux de transsection est minime. Autrement dit, la vitesse à laquelle les cheveux sont extraits puis réimplantés sur les zones dégarnies permet de préserver les follicules. Enfin, la technique de greffe CHOI favorise une reprise rapide des activités.

Technique FUT : Définition

La greffe capillaire FUT (Follicular Unit Transplantation, en français Transplantation d’Unité Folliculaire), surnommée la technique de la bandelette, est plébiscitée partout dans le monde depuis plusieurs décennies. Comme son nom l’indique, elle consiste à découper dans la zone donneuse une bandelette de cuir chevelu de 1,5 cm à 2 cm de hauteur sur 15 à 25 cm de largeur. L’opérateur prélève les greffons sur cette même bande horizontale récoltée sur la couronne hippocratique.

La technique FUT est notamment indiquée pour les personnes victimes d’une calvitie évolutive et celles ayant des cheveux fins. La phase de prélèvement est relativement rapide, ainsi le temps opératoire global reste très raisonnable. La greffe de cheveux FUT n’implique pas de pansements, de plus elle permet de prélever et d’implanter un plus grand nombre d’unités folliculaires tout en limitant au maximum les traces de l’intervention.

Articles dans la même catégorie :

4.84/ 5 sur 153 avis

Clients vérifiés