01 53 53 50 00
12 rue de Ponthieu, 75008 Paris
logo
Une calvitie peut-elle se stabiliser ? - Une calvitie peut-elle se stabiliser ? - Phoenix Esthetic
Une calvitie peut-elle se stabiliser ? - Une calvitie peut-elle se stabiliser ? - Phoenix Esthetic

17 septembre 2021

Une calvitie peut-elle se stabiliser ?

Votre calvitie, de plus en plus importante, vous préoccupe ? Vous vous demandez quand va t-elle se stabiliser ? Les réponses à cette question sont variables selon les cas. Elles dépendent notamment de votre héritage génétique … Tour d’horizon des différentes possibilités.

1. Comment savoir si on a un début de calvitie ?

On distingue sept stades de calvitie, strictement définis par les docteurs James Hamilton et O’Tar Norwood.

Ils ont mis en place une échelle appelée l’échelle de Normwood, cette échelle est issue des travaux de recherche du Docteur Hamilton datant de 1950, et a été revue en 1970 par le Docteur Normwood.

  • stade 1 de la calvitie

Dans un premier temps, les effets sont presque invisibles. La chevelure ne présente aucun signe de calvitie.

  • stade 2 de la calvitie

La ligne du front se recule ; la ligne sur les tempes également. C’est ce que l’on appelle le recul de la ligne antérieure.  Les golfes temporaux frontaux reculent.

  • stade 3 de la calvitie

La ligne antérieure continue à reculer. C’est parfois à ce stade de la calvitie qu’une “houpette” de cheveux fait son apparition au milieu du crâne.

Une greffe de cheveux FUE à Paris peut parfaitement être envisagée dès cette étape, car les effets sont nettement visibles. Si votre calvitie est arrivée à cette étape, vous pouvez également limiter les effets en demandant conseil à un médecin généraliste ; celui-ci vous prescrira des traitements de calvitie adaptés pour redonner santé et vivacité à vos cheveux, mais ne pourra pas faire repousser vos cheveux tombés.

  • stade 4 de la calvitie

La calvitie s’accélère généralement à ce stade, c’est alors le vertex qui est touché. L’avant du crâne s’éclaircit.

  • stade 5 de la calvitie

La zone frontale est presque intégralement dégarnie. La calvitie des golfes temporaux rejoint celle du crâne.

  • stade 6 de la calvitie

Il est encore temps de réaliser une greffe de cheveux, le vertex se creuse en “tourbillon arrière”. Le crâne est très visiblement dégarni.

  • stade 7 de la calvitie

Le crâne et le front sont intégralement dégarnis, c’est ce que l’on appelle l’alopécie hippocratique.

2. Est ce que tous les hommes ont la calvitie ?

La calvitie est plus ou moins marquée en fonction des personnes concernées : le capital génétique joue un rôle important dans cette évolution. En effet, bon nombre de calvities résultent de ce que l’on appelle l’alopécie androgénétique, c’est à dire un dérèglement des hormones mâles, très fréquent. La testostérone mute et se transforme en une autre hormone, la DHT, qui provoque chez certains hommes une accélération du cycle des cheveux.

Par ailleurs, la DHT génère une surproduction de sébum, ce qui peut conduire dans certains cas à fragiliser les cheveux.

On remarque que la calvitie concerne en priorité les hommes soumis à une atmosphère stressante et fatigante.

3. Est ce que la calvitie est une maladie ?

La calvitie ne peut être définie comme une maladie : elle n’est pas douloureuse et n’entraîne aucune modification du quotidien dans la grande majorité des cas.

En revanche, la calvitie peut être la conséquence plus ou moins directe d’autres maladies, qui peuvent s’avérer douloureuses.

On peut citer par exemple la pelade, une maladie de peau irritante et désagréable, qui arrive souvent à l’adolescence et qui conduit parfois à une alopécie assez conséquente.

Des traitements adaptés peuvent être prescrits par votre dermatologue.

4. Est ce que la calvitie peut s’arrêter ?

Il est possible de se faire prescrire des traitements pour ralentir l’arrivée de la calvitie : des médicaments comme la minoxidil et le finastéride peuvent se révéler efficaces.

A noter cependant que certains patients se plaignent d’effets secondaires comme des maux de tête, démangeaisons, troubles de la libido. Il existe également des traitements esthétiques comme le LED capillaire ou la mésothérapie capillaire.

Attention, ces traitements n’ont pas pour objet de faire repousser les cheveux, mais de ralentir la chute de vos cheveux restants. Il est donc nécessaire de réaliser le plus tôt possible les démarches nécessaires : si vous constatez que vous perdez plus d’une grosse poignée de cheveux pendant plus de deux mois consécutifs, orientez-vous sans attendre vers votre médecin généraliste.

5. Pourquoi la greffe de cheveux est-elle une bonne alternative face à l’alopécie ?

La greffe de cheveux est un traitement de médecine esthétique très courant : de plus en plus d’hommes optent pour cette solution qui leur permet de retrouver une chevelure naturelle de façon très rapide.

En effet, l’opération ne prend pas plus d’une journée et ne génère aucun effet secondaire. Réalisée sous anesthésie locale, elle n’est pas douloureuse. 

Il est possible de sortir de bloc dès la fin de l’opération, et de reprendre une vie sociale normale dès le lendemain.

Les effets sont très rapidement visibles : les premiers cheveux implantés repoussent au bout de trois mois environ, et les effets définitifs sont visibles au bout d’un an.

Articles en rapport :

4.84/ 5 sur 153 avis

Clients vérifiés